Licence pro (L3) Analyste concepteur des systèmes d’informations (ACSI) Description de la formation

 public cible et objectifs de la formation

1. Public cible

Le public cible de cette formation est un public relevant aussi bien de la formation initiale (Etudiants des Universités et Grandes écoles) que de la formation continue (salariés en entreprise, salariés en congé formation, demandeurs d’emploi, ...).
La mise en ligne sera le moyen pour elles de disposer d’une plus grande latitude de travail en minimisant les contraintes d’absence vis-à-vis des entreprises et de se donner de nouvelles perspectives professionnelles

2. Objectifs de la formation

Cette formation est essentiellement consacrée à l’étude des techniques de réalisation des systèmes d’information centrées alternativement sur les méthodes orientée objet et les méthodes classiques ou systémiques.
L’appropriation par l’apprenant de l’une des méthodes d’informatisation sus évoquée devra le conduire à bien modéliser la situation problème qui est à sa charge et par la suite en ressortir une Application fiable.

Durant le dernier semestre, les apprenants sont amenés à réaliser en équipe des micros projets qui seront implémentés dans un projet principal. Il s’agit d’un problème concret posé par une entreprise dans le domaine de l’informatisation d’un aspect particulier de son système de gestion. Les apprenants ont la charge de mener l’étude et la réalisation d’un outil apportant une solution au problème. Ce projet collectif professionnel constitue la base du cadre opérationnel de leur formation.

Le projet final de l’Apprenant, à l’image du projet collectif professionnel, est le projet propre à chaque Apprenant dont les différentes phases d’existant, critique de l’existant et modélisation doivent être implémentées en cours de formation pour aboutir à la finalisation par la réalisation d’une application fiable lors du stage en entreprise
Il est recommandé aux apprenants du fait de la maîtrise des problèmes de leur entreprise d’origine, de réaliser un projet à même d’aider l’entreprise à informatiser sa gestion. Pour les demandeurs d’emplois, il s’agit de confronter l’apprenant au milieu professionnel tout en lui permettant de réaliser son projet.

Au terme de cette formation, les apprenants doivent être capable de :

  • Analyser un système d’information
  • Maîtriser les étapes du cycle d’abstraction pour la conception d’un système d’information
  • Réaliser des modélisations orientées objet
  • Concevoir un système d’information
  • Automatiser la gestion d’un domaine particulier dans une entreprise ou une administration.
  • Créer, gérer et administrer des bases de données (SGBDR-SQL)
  • Mettre en pratique les principaux éléments nécessaires à la conduite d’un projet dans sa globalité au sein d’une entreprise dans un souci de démarche qualité.

Les apprenants doivent être titulaire au minimum d’un diplôme de niveau BAC+2 en informatique (BTS, DUT ou DEUG en informatique) ou être titulaire d’un diplôme équivalent et justifier de bonnes connaissances en informatique notamment dans le domaine de la programmation. On suppose pareillement que beaucoup de personnes déjà de niveau bac + 3 ou 4 dans un autre secteur peuvent être intéressées par cette formation.

 Dispositif de formation

1. Pré-requis

Les pré-requis nécessaires au suivi de la formation concernent essentiellement les cursus initiaux des candidats qui devront être titulaire d’un diplôme bac +2 minimum dans un domaine technologique.
Des connaissances générales en programmation, Administration et sécurité des bases de données et dans les plateformes et outils de développement sont vivement conseillées.

2. Évaluation des apprenants

L’évaluation des connaissances acquises par les apprenants à partir des enseignements s’effectue par unité de valeur. L’évaluation sera formative d’une part et sommative d’autre part.
Évaluation formative

L’évaluation formative portera sur les travaux individuels et de groupe résultant des activités d’apprentissage mises en ligne.
Cette évaluation sera faite par l’enseignant-tuteur. Elle prendra en compte la participation effective de l’apprenant au travail d’équipe, son assiduité aux rencontres synchrones, le respect des délais de dépôt des travaux, le travail individuel et le travail d’équipe.
En marge de cela, l’apprenant aura la latitude durant l’appropriation du cours de tester ses connaissances en effectuant les activités d’auto-évaluation qui seront disséminées dans les cours mis en ligne. Cette auto-évaluation aura pour but de réguler l’activité d’apprentissage des apprenants par réorientation ou remédiation.

Évaluation sommative

L’évaluation sommative quant à elle sera organisée sous forme d’examen sur table. L’examen sur table se tient dans les CNF (Centre Numériques Francophones) des Pays d’habitation des Apprenants.
Cependant, suite au Covid19, il peut arriver que l’évaluation sommative se tienne à distance, selon des modalités d’examen qui seront communiquées aux Apprenants.
Cet examen sera individuel et portera sur les connaissances théoriques et pratiques acquises tout au long de la formation. En fin de formation, l’étudiant devra effectuer un projet qu’il soutiendra devant un jury soit en présentiel, soit par visioconférence ou téléconférence pour les étudiants qui ne pourront pas effectuer le déplacement.

N.B : Pour ceux qui voudront faire le déplacement, les frais de déplacement et de séjour sont à la charge de l’apprenant.

En fonction de la nature et des objectifs de l’unité de valeur, cette évaluation se présente de la manière suivant :

  • Évaluation par mode d’examen comportant deux éléments : o Les contrôles continus, consistant en une série d’au moins deux épreuves, et dont l’ensemble compte pour 40% des points en jeu. o L’examen final de synthèse (examen sur table) compte pour 60% des points en jeu. o L’examen final ou le travail de synthèse intervient : o Pour la session normale au plus tard à la fin du semestre où ont été effectués les enseignements ou les projets à évaluer. o Pour la session de rattrapage, deux à trois semaines après les résultats obtenus pour la session normale.

La validation d’une unité de valeur ou EC intervient lorsque la note générale obtenue à l’ensemble de son évaluation est égale ou supérieure à 10 sur 20. Toute unité de valeur validée est acquise définitivement à l’étudiant.

La validation d’un module intervient lorsque toutes les unités de valeur constitutives de ce module sont validées, ou lorsque la moyenne générale obtenue à l’ensemble des unités de valeur constitutives est égale ou supérieure à 12 sur 20.

3. Ressources pédagogiques et documentaires

Les ressources pédagogiques et documentaires seront de deux sortes, les ressources propres des cours fournies par les enseignants et les indications pour les recherches webographiques personnelles.
Les apprenants ayant bien entendu toute latitude pour effectuer leurs recherches soit sur Internet ou partout ailleurs. Les échanges entre membres d’une même équipe constituant également pour eux des éléments d’enrichissement mutuels.

4. Planification du temps

La formation globalement est planifiée sur 14 mois. Le suivi de cette formation demande de disposer d’au moins trois heures journalières, soit 21 heures par semaine.
Ce temps inclut le travail individuel de l’étudiant et le travail d’équipe notamment pour ce qui est des échanges avec les autres acteurs de la formation. La planification est répartie dans le tableau présentant les contenus, soit globalement 10 à 20h d’assimilation du cours théorique, temps qui varie selon la complexité du cours, 30 à 40h pour les SP et autres travaux pratiques, ce temps incluant les retours des tuteurs et les rencontres synchrones et asynchrones prévues.
Les apprenants qui travaillent dans des entreprises devront lors de leur admission fournir une fiche de disponibilité dûment signée par leur employeur.

5. Déroulement de la formation

Chaque unité de valeur comporte une partie théorique qui est le cours et les ressources mises en ligne par l’enseignant, une partie travaux dirigées qui est organisée sous forme de situation-problème, comportant un travail de recherche individuelle effectué par l’apprenant(e) et un travail d’équipe de type collaboratif.
Les activités visent le renforcement des apprentissages. Elles doivent être motivantes par leur utilité directe dans l’acquisition des connaissances (exercices) et donner des pistes pour le transfert de ces acquis. Toutes ces activités sont effectuées sous l’encadrement d’un tuteur qui produit un feed-back des différents travaux déposés. Ce retour est de type formatif car il se présente sous forme de conseils qui oriente l’apprenant dans l’avancement de sa formation.

6. Suivi de la formation

Chaque apprenant(e) doit disposer d’un ordinateur connecté au réseau Internet. Les candidats sélectionnés auront à leur disposition les moyens techniques et humains déployés par l’Agence universitaire de la Francophonie dans ses Campus numériques francophones (CNF).

 Renseignements complémentaires

Contacts IAI CAMEROUN :

Site web de l’Institut : https://www.iaicameroun/com

E-mail : contact@iaicameroun.com

Plateforme de formation : https://ific-lms.auf.org/course/ind...

Tel : 00237 242 72 99 58/ 242 72 99 57