Enquête 2007-2008 sur les apprenant(e)s en FOAD (1ère année)

En 2007, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) lance un appel d’offres pour le suivi, durant trois années consécutives, des apprenant(e)s inscrit(e)s à l’une des formations ouvertes et à distance (FOAD) soutenues par l’Agence.

Un consortium de quatre universités d’Europe et d’Amérique - Université de Mons-Hainaut (Belgique), Université de Genève (Suisse), Université de Strasbourg (France) et Université de Montréal (Canada-Québec) - est alors retenu pour la réalisation de cette étude. Les promotions 2006-2007 sont les premières étudiées.

L’enquête a pour objectifs de mieux connaître :

  • Le profil sociologique des participants
  • Les motivations des participants à suivre une formation ouverte et à distance
  • Les représentations que les participants se font de l’enseignement à distance
  • Les éventuelles difficultés que les participants rencontrent
  • Les éventuels profits que les participants ont tirés des diplômes acquis

Méthodologie

Une méthodologie mixte de recherche qui permet de recueillir à la fois des données qualitatives et quantitatives, est utilisée.

Téléchargez la méthodologie de recherche (3 pages, 175 Ko)

Enquête AUF FOAD 2007-2008. - 174.8 ko PDF
175 ko
Enquête AUF FOAD 2007-2008. Méthodologie de recherche

Questionnaire

Le questionnaire en ligne comprend 32 questions réparties dans quatre sections principales.

Téléchargez le questionnaire (10 pages, 256 Ko)

Enqête AUF FOAD 2007-2008.... - 252.4 ko PDF
252 ko
Enqête AUF FOAD 2007-2008. Questionnaire

Données quantitatives

Le lien vers le formulaire d’enquête à compléter en ligne est envoyé à 637 allocataires et à 235 bénéficiaires de tarifs réduits, soit un total de 872 participants à distance en 2006-2007.

545 apprenants fournissent des réponses valides à l’ensemble des questions. 703 répondants différents constituent la base de données totale, chiffre qui correspond à un taux de réponse de 80,61 %, participation particulièrement élevée.

Les données quantitatives de l’enquête sont traitées avec le logiciel d’analyse statistique SPSS version 16. Des analyses descriptives, mais également des analyses croisées des données pour une série de variables jugées pertinentes en raison de leur intérêt pour l’étude ont été traitées.

Téléchargez les données quantitatives (93 pages, 3 180 Ko)

Enquête AUF FOAD 2007-2008. - 3.1 Mo PDF
3.1 Mo
Enquête AUF FOAD 2007-2008. Données quantitatives

Données qualitatives

Pour certains items, le questionnaire laisse la possibilité de réponses libres aux répondants. Ces réponses font l’objet d’une analyse qualitative grâce au logiciel Alceste, qui permet de classer les segments de texte en fonction d’une propriété interne propre à ces segments afin d’avoir une vue d’ensemble, un portrait global des résultats obtenus.

Téléchargez les données qualitatives (27 pages, 796 Ko)

Enquête AUF FOAD 2007-2008. - 795.4 ko PDF
795 ko
Enquête AUF FOAD 2007-2008. Données qualitatives

Synthèse de l’enquête

Les résultats préliminaires sont présentés en fonction des objectifs de la recherche rappelés ci-dessus. Les résultats principaux donnent un aperçu général des tendances émergentes et des différences entre participants pour chaque objectif alors que les résultats détaillés sont abordés par variable (sexe, âge, expérience de travail, région, obtention d’une allocation d’études à distance ou non).

Téléchargez la synthèse de l’enquête (35 pages, 684 Ko)

Enquête AUF FOAD 2007-2008. - 683.9 ko PDF
684 ko
Enquête AUF FOAD 2007-2008. Synthèse de la 1ère année

Nous présentons ci-dessous les conclusions de l’enquête.

Conclusions préliminaires de l’enquête sur les promotions 2006-2007

Les conclusions présentent l’état d’avancement, après la première année, d’une enquête financée par l’AUF et portant sur le suivi d’apprenantes et d’apprenants en formation ouverte et à distance. Il s’agit donc d’un rapport préliminaire qui s’inscrit dans le cadre d’une étude d’une durée de trois ans. L’analyse des questionnaires a permis de dégager plusieurs résultats intéressants.

Notons que l’équipement informatique est globalement semblable entre les participants. Cependant, les répondants les plus expérimentés, ceux qui sont issus du Maghreb et les non-boursiers semblent mieux équipés que les autres en ce qui a trait aux ordinateurs et aux connexions Internet. À l’inverse, le groupe d’âge 29-33 ans est le moins bien équipé sur le plan de l’informatique. Dans tous les cas, les participants se connectent majoritairement au Campus numérique de l’AUF et à leurs bureaux. Cependant, les femmes et surtout les répondants du Maghreb se connectent davantage à leur domicile que les hommes et les répondants d’autres régions. Ce point va de pair avec une conception plus individuelle de la FOAD, conception minoritaire puisque la FOAD est majoritairement perçue dans une perspective collective.

D’après les participants, la FOAD a des exigences comparables à une formation universitaire classique, mais elle revêt des avantages, tels que la diminution du temps de déplacement. Pour certains répondants (ex. : Maghrébins), la FOAD est également synonyme de flexibilité, alors que pour d’autres (ex. : répondants de l’Océan Indien), elle permet de combler l’absence de formations en présentiel. Enfin, pour les plus jeunes participants, la FOAD est aussi une porte ouverte sur la poursuite d’études dans des universités du Nord.

Rappelons que de façon unanime, les répondants rapportent suivre une FOAD pour leur développement personnel. Deux types de difficultés semblent récurrentes pour l’ensemble des participants : des difficultés d’ordre pédagogique, notamment le soutien socio-affectif, cognitif et l’aide à la réflexion ; des difficultés d’ordre matériel liées aux infrastructures (panne de courant ; panne de connexion Internet ; etc.). À noter que les plus jeunes (19-28 ans) semblent rencontrer moins de difficultés technologiques que les autres tranches d’âge. Pour résoudre ces difficultés, les stratégies vont de la plus informelle à la plus formelle : les participants recourent en majorité au tâtonnement individuel (particulièrement les répondants les plus expérimentés et les répondants maghrébins), secondairement à l’aide des pairs ou de connaissances et en dernier lieu aux formateurs, techniciens ou tuteurs. Les femmes sont plus nombreuses à utiliser cette dernière option que les hommes.

Les participants s’avèrent globalement satisfaits de la FOAD, notamment à l’égard des aspects pédagogiques (supports des cours et documentation, méthodes d’enseignement, évaluations et examens) et relationnels (absence de conflits entre apprenants et entre apprenants et formateurs, ambiance de travail). En revanche, le curriculum de la FOAD (les échéances de remise des travaux, le volume de travail et un rythme dense) semble donner lieu à des avis plus partagés. Notons enfin que les non-boursiers paraissent plus satisfaits de la FOAD que les allocataires, alors que les groupes d’âge inférieur (19-28 ans et surtout 29-33 ans) font état d’une satisfaction moins grande que les tranches d’âge supérieur.

Les résultats détaillés sont également consultables sur le site de l’étude : http://auf.crifpe.ca/

En 2009, l’enquête concernera les promotions 2007-2008. L’étude se poursuivra également sur les promotions 2006-2007 pour vérifier les éventuels bénéfices retirés par les diplômés de leur formation à distance.